| Nous joindre @  |   Aa  ⇧ English         
 
Commission/ Prix Robert-Sauvé

Prix Robert-Sauvé


 




Lauréats 1999

La Commission des services juridiques a remis pour la première fois, le 11 novembre 1999, le Prix Robert-Sauvé. Me Pierre Bélanger, président de la Commission, a remis ce prix à titre posthume à Monsieur le juge Robert Sauvé qui fut l’inspirateur de cette distinction.

Le Prix Robert-Sauvé souligne la contribution exceptionnelle d’une personne à la promotion des droits des démunis. Il est normalement composé de deux volets d’attribution, le volet grand public et le volet réseau. Exceptionnellement, en cette première année d’attribution du prix, un seul récipiendaire a été choisi.



Volet « Grand public »

Aucune lauréat

Volet « Réseau »

Monsieur le juge Robert Sauvé

Photo: Paul Ducharme

Apparaissent sur la photo, Madame Nicole Kerjean, conjointe de feu l'honorable Robert Sauvé et Me Pierre Bélanger, président de la Commission des services juridiques
Monsieur le juge Robert Sauvé
Monsieur le juge Robert Sauvé, après avoir complété une maîtrise en droit à l’Université de Montréal, a été admis au Barreau du Québec en 1955. Il a, par la suite, complété ses études au London School of Economics and Politics et obtenu une maîtrise en administration publique de l’American University of Washington. Il a commencé sa carrière à titre d’officier de coalition au ministère fédéral de la Justice en 1957. Il entre, en 1960, à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), où il occupe successivement les postes de conseiller technique, directeur régional, et secrétaire général. Nommé professeur associé de droit du travail à la Faculté de droit de l’Université McGill en 1968, il y cumule la charge de directeur associé du Centre de relations industrielles de cette institution. En 1969, il devient sous-ministre du Travail et de la Main d'oeuvre du Québec et, en 1971, il est nommé juge de la Cour du Québec, alors Cour provinciale, et siège au Tribunal du travail.

En 1972, à la demande du ministre de la Justice, il fonde la Commission des services juridiques dont il sera le président jusqu’à sa nomination à la présidence de la Commission des accidents du travail (CAT, l’actuelle CSST) en 1977, fonction qu’il occupera jusqu’en 1986. Il est aussi le fondateur de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST).

Parallèlement à une carrière bien remplie, Monsieur le juge Sauvé a été impliqué dans de nombreuses activités à vocation communautaires. Il fut vice-président de l’Institut Vanier de la famille, président du Groupe d’étude chargé d’examiner le rôle des organismes privés voués à la prévention de la criminalité et à l’aide aux détenus, président de l’Association internationale des régies et commissions des accidents du travail, président de la division du Québec de l’Association canadienne de la santé mentale, président du YMCA du Parc et président du Groupe de travail sur l’avenir de l’aide juridique.

Monsieur le juge Sauvé par son dynamisme, sa détermination et son sens de la justice sociale a été un des artisans les plus importants de l’implantation de l’aide juridique. En plus d’être un rassembleur et de croire en la force d’un réseau présent dans tout le Québec, ce visionnaire a voulu doter l’aide juridique d’instruments qui lui permettent de mieux remplir son mandat. Il mit en place un service d’expertise, d’éducation et de recherche permettant de fournir à la clientèle des services de qualité adaptés à leurs besoins, ainsi qu’un service d’information afin de renseigner la population sur ses droits et les services offerts par l’aide juridique.

Il n’est que légitime que le premier prix Robert-Sauvé soit remis à celui qui en est l’inspirateur.
Robert Sauvé
Pour en savoir plus
© Commission des services juridiques Création: Diane Laurin - 2017