| Nous joindre @  |   Aa  ⇧ English         
 
Commission/ Prix Robert-Sauvé

Prix Robert-Sauvé


 




Lauréats 2007

La Commission des services juridiques a créé les prix Robert-Sauvé afin de souligner la contribution exceptionnelle de personnes à la promotion des droits des démunis. Ces personnes proviennent du réseau de l’aide juridique (prix volet réseau) ou de tout autre milieu (prix volet grand public).



Volet « Grand public »

Monsieur Fernand Côté et Madame Arlène Gaudreault

Monsieur Fernand Côté
Après avoir connu une fructueuse carrière juridique, Monsieur Fernand Côté a pris une retraite bien méritée en 1995. Dès 1996, il s’impliquait dans l’organisme Les Œuvres de la Maison Delphine, qui a pour but de susciter l’engagement des jeunes de la rue dans la résolution de leurs problèmes jusqu’à la réhabilitation sociale. Il a alors constaté que les jeunes croulaient sous le poids des accusations et des contraventions. Avec l’aide d’avocats, il a tenté de remédier au problème. En 2003, grâce à une subvention de la Caisse populaire Desjardins de Québec, il met sur pied le Service juridique. Composé d’un jeune avocat formé en travail social, ce service est parfaitement adapté à la réalité de ces jeunes puisqu’il est situé dans leur proche environnement, qu’il a un fonctionnement simple et rapide tout en étant entièrement gratuit. Monsieur Côté, par son travail acharné, sa compassion et sa détermination, a su gagner la confiance des jeunes qui voyaient en lui un représentant de la loi et de l’ordre. Il a aussi été l’artisan de la Table de concertation relative à la Protection des droits et la prévention de la déviance qui rassemble les acteurs importants de tous les milieux. En 2001, Monsieur Côté a accepté de siéger au conseil d’administration de l’Autre Avenue, organisme de justice alternative. En mettant la justice à la disposition des jeunes marginaux Monsieur Côté a démontré qu’une fois les problèmes légaux aplanis, les jeunes de la rue peuvent se consacrer avec plus de sérénité à l’amélioration de leur vie et à leur réinsertion dans la société. M. Côté a reçu le prix Hommage bénévolat-Québec 2004 ainsi que le Prix de l'engagement social de la Caisse populaire Desjardins de Québec en 2005.

Madame Arlène Gaudreault
Coordonnatrice des stages à l’École de criminologie de l’Université de Montréal et chargée de cours en victimologie depuis 1984, Mme Gaudreault a été présidente de l’Association des criminologues du Québec de 1981 à 1985 et coordonnatrice durant ces années du premier Centre d’aide aux victimes d’actes criminels. Elle a participé à la création de l’Association Plaidoyer-Victimes, un organisme communautaire de défense et de promotion des droits des victimes d’actes criminels, dont elle est la présidente depuis 1988. Depuis plus de 20 ans, elle s’efforce de donner une voix aux victimes dans le système de justice pénale. Elle a participé à plusieurs consultations publiques et a rédigé de nombreux articles et mémoires présentés devant les instances québécoises et canadiennes. Conférencière recherchée, elle n’hésite pas à partager son expertise et sa grande compétence en matière de victimologie. Les juges, les avocats, les policiers et les agents correctionnels, entre autres, ont bénéficié de ses enseignements et ont été sensibilisés aux multiples difficultés rencontrées par les victimes d’actes criminels. Mme Gaudreault a aussi plusieurs publications à son actif, liées à son expérience et à son expertise en victimologie. Ces écrits ont contribué de manière certaine à la diffusion des connaissances dans cette branche de la criminologie. Travailleuse infatigable, authentique et tenace bien que modérée, Mme Gaudreault est appréciée de ses pairs et des victimes avec qui elle sait développer des liens de confiance. Récipiendaire du Prix de la Justice du Québec et du Prix d’excellence décerné par l’Association canadienne de justice pénale, elle a su exercer un leadership d’adhésion dans le milieu de la justice particulièrement auprès des victimes d’actes criminels.

Volet « Réseau »

Me Claude Beaulieu

Monsieur Fernand Côté, lauréat du prix Robert-Sauvé - volet grand public, Madame Arlène Gaudreault, lauréate du prix Robert-Sauvé - volet grand public, Me Claude Beaulieu, lauréat du prix Robert-Sauvé volet réseau et Me Denis Roy
Me Claude Beaulieu
Me Claude Beaulieu a été directeur du bureau d’aide juridique de Chicoutimi d’octobre 1984 à juin 2007. Dès 1976, il y pratiquera le droit criminel pendant plus de 30 ans. Juriste reconnu et respecté de ses confrères, il a voué sa carrière à défendre les plus démunis avec fougue et détermination. Il a transmis son expérience et ses connaissances en enseignant à l’Université du Québec à Chicoutimi et en participant pendant plusieurs années en tant qu’organisateur, animateur et conférencier à la formation permanente donnée, entre autres, par le Barreau du Québec, la Commission des services juridiques et l’Association des avocats et avocates de la défense dont il est un des membres fondateurs et membre du Conseil d’administration depuis 1995. Très actif auprès du Barreau du Saguenay - Lac St-Jean, il a été membre du Comité de la Cour du Québec pendant près de 25 ans et en assume la présidence depuis 1995. Le Barreau du Saguenay - Lac St-Jean a d’ailleurs reconnu son apport exceptionnel à la communauté en lui décernant en 2006 la Médaille du Barreau. Tout au long de sa carrière, Me Beaulieu a été un intervenant très impliqué auprès de plusieurs organismes communautaires dont le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels. On ne peut passer sous silence son implication auprès des personnes souffrant de maladie mentale. Sa collaboration avec l’Association canadienne de la santé mentale, et particulièrement son implication dans le programme Macadam, en est un exemple. Dans sa quête pour améliorer les conditions de vie des démunis, Me Beaulieu s’est particulièrement impliqué dans La maison d’accueil pour sans-abri de Chicoutimi. Il est membre du Conseil d’administration depuis 2000, et il occupe le poste de président depuis 2002.
Robert Sauvé
Pour en savoir plus
© Commission des services juridiques Création: Diane Laurin - 2017