| Nous joindre @  |   Aa  ⇧ English         
 
Commission/ Prix Robert-Sauvé

Prix Robert-Sauvé


 




Lauréats 2008

La Commission des services juridiques a décerné, le 6 novembre dernier, le prix Robert-Sauvé pour l'année 2008 à Sœur Marie-Claire Bazinet, fondatrice du Centre de la famille des Hautes-Laurentides (volet grand public), et à Me Bernard Bergeron, avocat et directeur du bureau d’aide juridique de Drummondville (volet réseau). Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiques, a remis les prix.



Volet « Grand public »

Sœur Marie-Claire Bazine

Photo: Ghislain Lavoie
De gauche à droite : Me Bernard Bergeron, lauréat du prix Robert-Sauvé volet réseau, Soeur Marie-Claire Bazinet , lauréat du prix Robert-Sauvé - volet grand public et Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiqu
Sœur Marie-Claire Bazinet
C’est dans le cadre de son implication bénévole au début des années 80 que Sœur Marie-Claire Bazinet constate le besoin urgent de services offerts exclusivement aux familles démunis de son milieu. En 1986, elle fonde le Centre de la famille des Hautes-Laurentides, organisme à but non lucratif qui vise à contribuer au mieux-être et à l’épanouissement des parents et de leurs enfants. L’organisation offre des outils d’éducation pour les parents et un milieu stimulant pour les enfants. C’est ainsi que Sœur Bazinet améliore depuis des années le quotidien des enfants et leur ouvre de nouveaux horizons. Parmi les nombreux services offerts, on retrouve les droits de visites supervisées sous la responsabilité de Sœur Bazinet, qui fournit également des rapports de visite et témoigne régulièrement en cour. Sœur Marie-Claire Bazinet est sans aucun doute un exemple de dévouement, de leadership et d’amour.

Pour l’année 2006-2007, 46 familles ont bénéficié des services du Centre de la famille des Hautes-Laurentides et 59 enfants ont été inscrits. Le centre a servi des repas et des collations, a organisé des activités visant à développer les habiletés parentales, à améliorer la communication parents-enfants, à stimuler le langage et le développement des enfants sans oublier toutes les sorties. Le Centre de la famille a aussi participé à la mise sur pied d’un organisme à but non lucratif pour loger des familles défavorisées. Il est membre de divers regroupements sociaux et est reconnu pour la qualité de ses services par le CSSS Antoine-Labelle. En 1993, il a reçu le prix « draveur » de l’organisme communautaire de l’année.

Volet « Réseau »

Me Bernard Bergeron

Me Bernard Bergeron
Me Bernard Bergeron a choisi d’œuvrer à l’aide juridique dès le début de sa carrière. Il s’est acquis une solide réputation en droit criminel et carcéral ainsi qu’en droit de la jeunesse. Sa connaissance du droit et son sens de la stratégie lui ont permis d’obtenir de brillants résultats et des victoires importantes.

En plus de son travail d’avocat, Me Bergeron s’implique depuis près de 30 ans dans son milieu communautaire et professionnel. En effet, durant son séjour à Sept-Îles, il a été président du Centre de recherches et d’information en consommation, membre du conseil d’administration du Centre d’action des bénévoles de Sept-Îles, membre du conseil d’administration de l’hôpital de Sept-Îles à titre de représentant des usagers et membre du Comité administratif et du Comité des relations publiques et relation de travail au même hôpital. Son implication s’est poursuivie à Drummondville où il a été membre du conseil d’administration des Pavillons Laforest, centre d’accueil pour filles et garçons, membre du conseil d’administration de La Bouée, organisme sans but lucratif qui vient en aide aux personnes qui ont des problèmes d’alcoolisme, président et membre du conseil d’administration de l’organisme Commun Accord pour la mise en application des mesures de rechange et des travaux communautaire ou compensatoires, président et membre du conseil d’administration du Refuge La Piaule du centre du Québec, organisme qui vient en aide aux personnes défavorisées et sans abri et finalement membre du conseil d’administration du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels du Centre du Québec. Me Bergeron a également été président des Syndicats des avocats de l’aide juridique de la Côte-Nord et de la Mauricie – Bois-Francs, secrétaire de la Fédération des avocats et avocates de l’aide juridique du Québec ainsi que bâtonnier d’Arthabaska en 1998.
Robert Sauvé
Pour en savoir plus
© Commission des services juridiques Création: Diane Laurin - 2017