| Nous joindre @  |   Aa  ⇧ English         
 
Cliquer pour rechercher.
Infos juridiques/ Chroniques juridiques

Chroniques juridiques

Jusqu’en 2010, ces chroniques juridiques présentent des exemples de jugements reliés à des situations de la vie courante. À compter de 2012, elles portent sur différents sujets d’intérêt général tels le logement, la famille, les droits de la personne, la responsabilité civile, les assurances, les relations entre conjoints, l’aide sociale, etc. Elles visent à informer et à prévenir des situations non souhaitables.


 


Chroniques 2024

  Mois
Numéro
Chronique
Avril
 03
Le conjoint de fait et l'admissibilité financière à l'aide juridiqueCet hyperlien ouvre un fichier PDF dans une nouvelle fenêtre.
Léa et William sont les parents d’une fille de 15 ans prénommée Rose. Cette dernière a choisi de vivre avec son père lors de la rupture de ses parents il y a deux ans. Aujourd’hui, elle désire aller vivre avec sa mère et Annabelle, la conjointe de celle-ci. Or, son père s’y oppose. La mère de Rose s’empresse donc de prendre un rendez-vous avec un avocat du bureau d’aide juridique près de chez elle.

Léa sait qu’elle doit être admissible financièrement à l’aide juridique pourbénéficier des services d’un avocat, mais elle se demande si la situation financière de sa conjointe des 18 derniers mois sera considérée pour déterminer son admissibilité.

Pour être financièrement admissible à l’aide juridique, Léa devra démontrer que ses revenus, ses liquidités et ses autres actifs ainsi que ceux de sa famillen’excèdent pas les niveaux et valeurs d’admissibilité financière déterminés par règlement.

Selon la Loi sur l’aide juridique et sur la prestation de certains autres services juridiques1, la famille est composée notamment du père ou de la mère avec leur conjoint de fait et des enfants. La famille de Léa est donc composée de sa conjointe, avec qui elle cohabite depuis au moins un an, et d’elle-même. En règle générale, les revenus, actifs et liquidités des conjoints seront considérés pour établir l’admissibilité financière d’une personne.

Toutefois, on considérera uniquement la situation financière du parent, et non celle de son conjoint, si les conditions suivantes sont remplies : que le service requis est au bénéfice de l’enfant mineur et que le parent a la garde de l’enfant concerné.

Dans la présente situation, il n’y a qu’une des deux conditions de remplies. En effet, Léa veut demander la garde légale de Rose, soit un service au bénéfice de l’enfant. Cependant, comme elle n’assume pas sa garde, la première condition n’est pas remplie et la règle générale s’appliquera : la situation financière de sa conjointe devra être considérée.

***********************************************************************************************************
N’hésitez pas à faire évaluer votre admissibilité à l’aide juridique en prenant un rendez-vous dans l’un des bureaux d’aide juridique situés près de chez vous. Vous pouvez aussi vérifier votre admissibilité en ligne à ce lien.

Pour obtenir les coordonnées de votre bureau, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant www.csj.qc.ca.

1. RLRQ, c. A-14.


Chronique juridique *
Avril  2024
Numéro  03
Texte de   Me Charlène Perron
 
* Les renseignements fournis dans le présent document ne constituent pas une interprétation juridique.
L'emploi du masculin pour désigner des personnes n'a d'autres fins que celle d'alléger le texte
Mars
 02
La conciliation devant le Tribunal administratif du Québec : à quoi dois-je m’attendre ? Cet hyperlien ouvre un fichier PDF dans une nouvelle fenêtre.
Le processus de conciliation devant le Tribunal administratif du Québec (ci-après désigné plus
Janvier
 01
Le retrait d'une plainte: est-ce possible?Cet hyperlien ouvre un fichier PDF dans une nouvelle fenêtre.
Vous avez porté plainte contre quelqu’un auprès des policiers il y a quelques jours et vous souhaitez désormais retirer cette plainte? plus
 
© Commission des services juridiques Création: Diane Laurin - 2017