| Nous joindre @  |   Aa  ⇧ English         
 
Salle de presse/ Communiqués

Relations avec les médias

Pour de plus amples renseignements sur la Commission des services juridiques, les représentants des médias sont invités à communiquer avec Me Richard La Charité, directeur du Service des communications 514-873-3562 poste 232. 


Communiqués

 

Communiqués 2015


2015-12-29
Montréal, le 29 décembre 2015 Le président de la Commission des services juridiques, Me Denis Roy et la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, Mme Stéphanie Vallée, se réjouissent de l'augmentation de 17,75 % des seuils de l’admissibilité gratuite à l’aide juridique à compter du 1er janvier 2016. Cette hausse permettra notamment à une personne seule complétant une semaine de travail de 35 heures au salaire minimum d’être admise gratuitement à l’aide juridique.

« Cette deuxième augmentation en deux ans complète un rattrapage historique sur l’appariement entre l’accès gratuit à l’aide juridique et le salaire minimum », a déclaré Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiques.

Ainsi, une personne disposant d’un revenu annuel de 19 201 $ aura accès sans frais à un avocat agissant dans le cadre du régime d’aide juridique. Pour les autres catégories de requérants, les seuils seront augmentés du même pourcentage en tenant compte de la composition de leur famille. Par exemple, les services juridiques seront gratuits pour une famille formée de deux adultes et de deux enfants dont les revenus sont inférieurs à 31 485 $.

« Il s'agit d'une avancée significative en matière d'accessibilité à la justice. Cette annonce s'ajoute à celle de l'entrée en vigueur, le 1er janvier 2016, du nouveau Code de procédure civile afin d'améliorer l'accès des citoyennes et des citoyens à faibles revenus à notre système de justice. Grâce à cette mesure concrète des milliers de personnes de plus pourront bénéficier de services juridiques gratuits ou à contribution réduite. », a déclaré la ministre Stéphanie Vallée.

Le régime québécois d’aide juridique comporte également un volet pour les personnes dont les revenus se situent entre les seuils de l’admissibilité gratuite et les seuils maximums avec contribution (volet contributif). Dans la majorité des cas, l’augmentation du barème pour l’admissibilité gratuite aura pour effet de réduire le montant de la contribution à payer afin d’avoir accès aux services d’un avocat. Ainsi, une mère ayant deux enfants à charge et un revenu d’emploi de 25 000 $, devait actuellement débourser un montant de 300 $ pour avoir droit à l’aide juridique. À compter du 1er janvier 2016, elle aura droit à l’aide juridique gratuite.

Ces modifications des critères de l’admissibilité à l’aide juridique toucheront celles et ceux qui travaillent et dont les revenus sont modestes, ainsi que les aînés qui ont comme source principale de revenus les prestations de la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti.

Le nouveau barème applicable pour l'admissibilité gratuite est le suivant :

Catégorie de requérants : Revenu annuel maximal 
  • S'il s'agit d'une personne seule : 19 201 $ 

S'il s'agit d'un requérant dont la famille est formée : 
  • d'un adulte et d'un enfant : 23 490 $ 
  • d'un adulte et de 2 enfants ou + : 25 077 $ 
  • de conjoints sans enfant : 26 720 $ 
  • de conjoints avec 1 enfant : 29 897 $ 
  • de conjoints avec 2 enfants ou + : 31 484 $ 


Le nouveau barème d’admissibilité à l’aide juridique sous le volet contributif est le suivant :

Catégorie de requérants : Revenu annuel maximal 
  • S'il s'agit d'une personne seule : 26 818 $ 

S'il s'agit d'un requérant dont la famille est formée : 
  • d'un adulte et d'un enfant : 32 807 $ 
  • d'un adulte et de 2 enfants ou + : 35 024 $ 
  • de conjoints sans enfant : 37 324 $ 
  • de conjoints avec 1 enfant : 41 757 $ 
  • de conjoints avec 2 enfants ou + : 43 975 $ 


Pour consulter l'ensemble des seuils d'admissibilité à l'aide juridique, visitez le site Internet du ministère de la Justice : http://www.justice.gouv.qc.ca/francais/ministere/dossiers/aide/seuils_aide.htm

 À propos de la Commission des services juridiques 

La Commission des services juridiques est l’organisme chargé de l’application de la Loi sur l’aide juridique et sur la prestation de certains autres services juridiques au Québec. L’aide juridique peut être accordée à toute personne financièrement admissible pour différents services juridiques en matière civile, familiale, administrative, criminelle, en droit de la santé, en droit de l’immigration et en droit des jeunes. Elle est également l’organisme chargé d’offrir les services prévus à la Loi favorisant l’accès à la justice en matière familiale, soit le Service d’aide à l’homologation (SAH), en vigueur depuis le 10 octobre 2013 et le Service administratif de rajustement des pensions alimentaires pour enfants (SARPA) en vigueur depuis le 1er avril 2014. 

Pour plus d'information, veuillez consulter le site Internet de la Commission des services juridiques à l'adresse suivante : http://www.csj.qc.ca/

– 30 – 

Source : 
Me Richard La Charité 
Directeur du Service des Communications 
Commission des services juridiques 
514 873-3562, poste 261 
rlacharité@csj.qc.ca 

Information :

Jolyane Pronovost, attachée de presse 
Cabinet de la ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de la Condition féminine 
418 643-4210 

Paul-Jean Charest, relations médias 
Ministère de la Justice du Québec 
418 644-3947, poste 20932
2015-11-06
Montréal, le 6 novembre 2015 C’est avec fierté que Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiques, a remis le 5 novembre dernier, à Longueuil, les prix Robert-Sauvé 2015. Ces prix ont été créés afin de souligner la contribution exceptionnelle de personnes à la pr plus
2015-05-26
Montréal, le 26 mai 2015. Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiques du Québec, annonce le début de la période de mise en candidature pour le Prix Robert-Sauvé 2015. « J’invite toute personne ou organisation à faire reconnaître l’engagement continu d’une pers plus
2015-03-26
Montréal, le 26 mars 2015. Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiques (CSJ), souhaite rétablir les faits suite à la parution dans le journal « La Presse » d’aujourd’hui, d’un article du journaliste Denis Lessard prétendant que la « Commission des services jur plus
2015-03-16
Montréal, le 16 mars 2015. Me Denis Roy, président de la Commission des services juridiques (CSJ), est très heureux de vous aviser que le Conseil des ministres a nommé, à sa réunion du 10 mars 2015, Me Yvan Niquette au poste de vice-président de la CSJ à compter d’aujourd’hui. Me plus
2015-02-25
(entrée en vigueur reportée au 1er janvier 2016) 

Montréal, le 25 février 2015 – « La Commission des services juridiques salue le geste du gouvernement de maintenir la hausse des seuils d’admissibilité financière à l’aide juridique », déclare son président, Me De
plus
© Commission des services juridiques Création: Diane Laurin - 2017